Dans le Jura, la mort programmée de l’hôpital public via