Iran. Ses mains étaient attachées, Mehrdad Sepheri a quand même été été aspergé de gaz poivré et frappé avec une matraque électrique, il est mort